Partager

mercredi 17 avril 2019

Retour sur l’un de nos lauréats : Inovactis, une approche révolutionnaire pour lutter contre le cancer

Clément de Obaldia a accordé un entretien à la Fondation pour évoquer Inovactis, sa startup qui développe une approche révolutionnaire pour lutter contre le cancer. Cette jeune entreprise avait en effet reçu un prix au Jury Entreprendre de 2017 de la Fondation, et ne cesse de recevoir des distinctions récompensant le caractère innovant du projet.

 

Echange entre Boris Pasquiou, Ambassadeur de la Fondation AgroParisTech et Clément de Obaldia fondateur d’Inovactis.

 

Quel est le domaine d’activité et l’objectif de votre Startup Inovactis ?

« Notre domaine d’activité est les biotechnologies dans le secteur médical, en particulier l’immunothérapie contre le cancer. L’objectif de notre société est de développer une immunothérapie personnalisable contre tous types de cancer. »

 

 

Pouvez-vous nous présenter brièvement cette technique ? En quoi est-elle innovante ?

« Nous avons développé des levures modifiées pour activer le système immunitaire du patient contre sa propre tumeur. L’innovation réside dans le fait que ces levures, une fois administrées au patient, vont cibler des cellules du système immunitaire et les activer contre des marqueurs cancéreux qu’elles auront produits au préalable. Cela va ouvrir la voie à la médecine personnalisée, car il est aujourd’hui possible de déterminer ces marqueurs grâce au séquençage de la tumeur. Ainsi, en intégrant ces marqueurs à la levure, nous pouvons mobiliser tout le système immunitaire du patient pour combattre la tumeur et ses métastases ! « 

 

Et où en êtes-vous dans le développement de ce traitement ?

« Nous avons déjà une preuve de concept chez la souris contre un mélanome, un cancer de la peau très agressif. Nous préparons également à terme une seconde preuve de concept sur le cancer du colon. »

 

Parlons un peu de vous maintenant, quel est votre parcours ? Comment en êtes-vous venu à ce domaine ?

« A l’origine, j’étais ingénieur aéronautique, je travaillais dans le contrôle aérien. Puis, je me suis intéressé et passionné pour le traitement du cancer alors que l’immunothérapie commençait à révolutionner les traitements disponibles. En parallèle, se développait la biologie de synthèse, c’est-à-dire la modification d’organismes pour produire des molécules d’intérêts. Cette nouvelle technologie n’avait pas encore trouvé d’applications dans le cancer et nous y avons vu une opportunité en la combinant à l’immunothérapie. J’ai donc rejoint AgroParisTech pour devenir ingénieur en biologie synthétique et avec Pierre-Yves Nogue, également ingénieur en biologie synthétique, nous avons co-fondé Inovactis. »

 

 

 

 Comment la Fondation AgroParisTech vous a-t-elle aidé ?

 » La Fondation AgroParisTech nous a aidé par deux aspects. Tout d’abord financièrement, par le Prix Spécial de l’ini8a8ve Entreprendre que nous avons gagné en 2017. Mais également d’un point de vue de notoriété, ce prix a accru notre visibilité. « 

 

En savoir plus sur Inovactis