Partager

Tous les projets S’engager soutenus

Nos lauréats de l’édition 2022

 

AgrOceanic – Abel Zempléni et Guillaume Barnouin, étudiants AgroParisTech et Charles Leroux, étudiant d’AgroCampusOuest en CEI

1 000 euros

L’objectif général de ce projet est de promouvoir l’éco-tourisme en Polynésie Française et d’étudier la volonté des différents acteurs concernés de mieux intégrer la perliculture aux parcours touristiques. Pour cela, nous allons contacter l’ensemble des acteurs concernés afin de réaliser des interviews, permettant ainsi de rassembler tous les points de vue sur la question étudiée : Comment le secteur du tourisme peut-il intégrer la perliculture au sein des espaces protégés de la Polynésie Française ?

 

Les Amériques au fil de l’eau – Laureline Ciesielski diplômée AgroParisTech et Antoine Evrard, diplômé de l’Université de Montpellier

1 000 euros

Les Amériques au fil de l’eau est une expédition d’un an, de la Patagonie à l’Alaska à pied, en autostop et en transports en commun. Elle a pour but de sensibiliser à l’importance des mesures de gestion et de protection des milieux aquatiques d’eau douce, face au changement climatique et à l’anthropisation grandissante. Cette expédition est organisée de façon à rencontrer un grand nombre d’acteurs des milieux aquatiques d’eau douce de différentes cultures, sous différents contextes écologiques et à mettre en avant leurs propositions et bonnes pratiques pour le maintien ou la remise en bon état des masses d’eau et de la vie qui s’y trouve.

 

AgrosMigrateurs – Cleopatra Andrew Cavanagh, Romain Ménager, Emilie Masson, Matthieu Oriot, Astrid Perchet, Etienne Bourroux, Victor Besnier, étudiants AgroParisTech

500 euros

L’association souhaite favoriser l’intégration d’étudiants migrants ayant un projet d’études supérieures dans des domaines d’expertise de l’école.Chaque année, ce projet a pour objectif d’accompagner des migrants dans leur apprentissage de la langue française et les aider dans leur insertion dans notre société, dans les études et la vie professionnelle en France.

 

FENUA – Roméo EICHER, Mathieu CASTAN, Arthur ROFFAY et Justine BOULET, étudiants AgroParisTech

1 500 euros

Ce projet consiste à étudier la flore terrestre de Polynésie Française, ses menaces (changement climatique, espèces exotiques envahissantes, pollution, artificialisation des sols…), sa gestion et sa protection.
L’objectif de notre projet est d’agir sur place, sur une durée de 4 mois, en accompagnant des projets de recherche, des agriculteurs, des associations environnementales dans la sensibilisation et dans la protection de l’environnement, mais également d’agir pour sensibiliser un public de métropole via les réseaux sociaux et un documentaire d’une durée d’environ une heure qui compilera les interviews des acteurs rencontrés et les projets auxquels nous aurons pris part sur place pour dresser un diagnostic de l’état de la flore à Tahiti et en Polynésie Française.

 

Impulso – Victoire Furgé, Constance Collomb, étudiantes AgroParisTech en CEI

1 500 euros

La mission agro-ingénieur, qui a aujourd’hui connue 3 éditions, consiste en l’accompagnement d’entrepreneurs ayant contracté un micro-crédit. Cette mission est localisée à Otavalo en Equateur, en partenariat avec l’IMF (Institut de Microfinance) UniOtavalo. La cible sont les populations Kichwa, populations indigènes d’Amérique du Sud. L’accompagnement auprès des micro-entrepreneurs est double : accompagnement technique afin d’aider les agriculteurs à améliorer leurs rendements, diversifier leur production dans le respect de l’environnement mais également un accompagnement dans la gestion de l’entreprise, une éducation financière permettant de pérenniser le développement de l’entreprise et du crédit.

 

Les Déterreminés – Valentine Renou et Alix Petit, étudiantes AgroParisTech en CEI

1 000 euros

L’objectif du projet est de réaliser des documentaires sur différentes thématiques agricoles afin d’éveiller les vocations des étudiants et de nourrir des débats autour de ces thématiques. Nous souhaitons étudier la conservation des races locales de vaches. En effet, ces races locales disparaissent progressivement au profit des races sélectionnées pour leur productivité, à l’instar de la Prim’Holstein, dans le cas de la production laitière. Le public visé par ce documentaire est essentiellement les étudiants d’AgroParisTech mais également de la région parisienne (proximité des étudiants du plateau de Saclay).

 

MaMaMa – Amine Mani, étudiant AgroParisTech et Coline Vigot, diplômée AgroCampus Ouest

2 500 euros

Les petits pots de nourriture infantile représentent une part importante des denrées distribuées par l’association. Mais les dons en nature ne permettent pas de répondre aux besoins et l’association doit aujourd’hui en acheter sur ses fonds propres. MaMaMa a donc décidé de se lancer dans la fabrication de ses propres petits pots, à partir de matières premières locales, si possible invendues car hors calibres ou en surproduction, et en chantier d’insertion.

 

Mission Ganesh Himal – Thomas GARGNE et 22 autres étudiants en 1ère année AgroParisTech

1 500 euros

MGH est une association humanitaire venant en aide aux habitants de 5 villages népalais à distance durant l’année ,puis au cours d’une mission de 3 semaines en été. L’association cible 3 axes de développement principaux: la santé, l’éducation et l’environnement. Les valeurs de MGH sont: l’éco-responsabilité, l’échange, et la pérennité des actions menées.

 

NALIA – Louise BARBEAU, étudiante AgroParisTech et Léna et Lucile, étudiantes AgroSupDijon

1 500 euros

Dans un contexte de transition écologique et agricole, notre projet propose de centrer nos efforts sur la conciliation entre nature et agriculture. Il s’agit donc d’une étude du lien entre nature et agriculture dans un lieu emblématique de la protection de la nature, le Canada, qui présente également de vrais enjeux de durabilité agricole. Nous prévoyons de mener notre étude dans deux réserves de biosphère avec un objectif décliné en trois axes : comprendre, échanger, communiquer.

 

Sous l’ombre de l’arbre – Philippine Cochet, Thibaut Pham, Clément Do, Victor Salenbier, Eloi Salembier et Antoine Perdereau, étudiants AgroParisTech

1 000 euros

L’association Sous l’Ombre de l’Arbre a pour objet l’étude et la promotion des pratiques agroécologiques et en particulier l’agroforesterie. Les étudiants qui composent l’association partent dans une région du monde à la rencontre d’agriculteurs pratiquant l’agroforesterie dans leurs systèmes agricoles (cultures et élevage) dans le but de réaliser un film documentaire d’une durée de 52 min. Ce projet permet de montrer la diversité, l’originalité et la pertinence de systèmes agroforestiers dans un contexte pédo-climatique particulier pour inciter d’autres étudiants et chercheurs à s’intéresser à la région du monde choisie. La problématique du changement climatique est intégrée dans les réflexions.

 

Paroles de Paysans – Floris Schruijer et Nathan Pirard, étudiants AgroParisTech

2 000 euros

Cette année, Paroles de Paysans réalise le documentaire Tu nourriras le monde sur l’agriculture céréalière et la PAC (Politiques Agricole Commune). En Champagne crayeuse, région emblématique de l’agriculture productiviste, la biodiversité et les paysans ont laissé la place aux machines agricoles, les exploitations s’agrandissent et le nombre d’agriculteurs chute de manière vertigineuse. Alors, en remontant son histoire, nous souhaitons comprendre comment cette région en est arrivé là et réfléchir à quelles politiques agricoles mettre en place urgemment pour sortir de ce modèle. Une fois le film terminé, nous irons dans les lycées agricoles et généraux pour sensibiliser les élèves aux enjeux de la transition agroécologique et de la PAC.

 

Cultiv’toit – six étudiants AgroParisTech et cinq étudiants de l’ESSCA School of Management

1 500 euros

Réalisation de notre premier potager urbain professionnel sur le toit du gymnase Choisy Masséna dans le XIIIème arrondissement de Paris. Nous prévoyons la végétalisation de 600m² de toiture plate, une production de 500kg à 1t de fruits, légumes et aromates chaque année et la création d’un emploi. A travers ce potager urbain, nous souhaitons avant tout redonner sa place à la nature en ville, au cœur d’un quartier fortement urbanisé (Quartier de Choisy Masséna) et proposer une alternative alimentaire de saison et de qualité à des prix abordables.

 

Sea Plastics – Clara DUBEL-JAM, Alice DELILLE Anne-Laure LAVAL, étudiantes AgroParisTech et Laurine étudiante à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)

500 euros

SEA Plastics est un engagement étudiant pour la protection des océans et qui lutte en particulier contre la pollution microplastique. Le projet SEA Plastics 2022 constitue la 6ème expédition de l’association qui se déroulera de mars à juillet 2022 en Méditerranée. Quatre étudiantes partiront 4 mois en mer pour échantillonner des microplastiques, les fournir à des chercheurs partenaires et pour mener leur propre expérience sur le transport de micropolluants par les microplastiques. L’expédition 2022 sera également l’occasion de sensibiliser le grand public, de tout âge, à la pollution microplastique grâce à des interventions dans les ports, les écoles et via des conférences.

 

Shake Your City – Clémence de LESQUEN et Chloé PERDEREAU, étudiantes AgroParisTech en CEI et Eloïse Gouarin et Victoria Bancel, étudiantes AgroCampusOuest en césure

500 euros

La Mission 2022 consiste à aller à la rencontre des initiatives citoyennes de mars à juillet 2022 dans quelques grandes villes d’Europe du Sud-Est, et de diffuser sur nos réseaux et à notre retour en France les solutions que nous avons découvertes ainsi que les offres de stages mises en place avec les initiatives rencontrées. Les cibles sont donc les étudiants d’AgroParisTech, d’AgroCampusOuest et de toute école d’ingénieur où les étudiants sont volontaires. Le but est vraiment d’agrandir le réseau Shake Your City et de découvrir un maximun d’initiatives citoyennes pendant 5-6 mois.*

 

Women For The Earth Lucas Blanchard, Clémence Lys, Maëlle Delouis et Noah Bouffiès, étudiants AgroParisTech

2 000 euros

Le projet Labalo a pour but d’aider les agricultrices abidjanaises à développer l’agroécologie sur leurs terres, celle-ci ayant déjà fait ses preuves en Afrique de l’Ouest. Le projet oeuvre à la mise en place concrète de parcelles en agroforesterie en collaboration avec les agricultrices et nos partenaires locaux. Nous participons notamment au financement des plants (arbres, maraîchages) et du matériel de la culture (irrigation, matériel agricole). Nous travaillons également à l’établissement de formations grâce à nos partenaires locaux (APAF, GRIEPE…) afin de permettre aux femmes de mettre en place l’agroforesterie et de diversifier leurs revenus.

 

 

Nos lauréats de l’édition 2021

 

La Lanterne – Arman Grumel, étudiant AgroParisTech accompagné de 3 étudiants de 3IS

2 000 euros

« La Lanterne » est un documentaire sur le cinéma itinérant, sur l’accès à la culture en milieu rural et le démantèlement du clivage entre villes et campagnes. Son objectif est de montrer qu’en sortant des villes, le cinéma devient un formidable vecteur pour l’épanouissement culturel et social des territoires ruraux. Ils partent pour cela à la rencontre de projectionnistes itinérants, des spectateurs et d’experts du cinéma pour faire le récit de cette forme si particulière de cinéma, qui remonte à la genèse du 7e art.

 

A l’Ombre des Glaciers Andins – Guillem Carcanade, Mathieu Cretet et Clément Valla, étudiants AgroParisTech

2 500 euros

Les Glaciers de la Cordillères des Andes fondent de plus en plus vite : en 50 ans certains d’entre eux ont perdu près de 50% de leur masse, affectant fortement les écosystèmes et menaçant l’approvisionnement en eau des populations andines. Alliant sciences et exploration, le projet A l’Ombre des Glaciers Andins vise à étudier dans leur diversité l’état de santé des glaciers et les conséquences de leur fonte sur les écosystèmes et les populations. A partir de Mars 2021, ils accompagneront des équipes de recherche qui étudient la cryosphère et réalisent des analyses d’impacts, et ils rencontreront les acteurs locaux directement concernés par ces changements. Pendant ces 6 mois et à leur retour, ils tâcheront de sensibiliser aux enjeux étudiés en partageant leur travail scientifique mais également à travers un film documentaire et un reportage photographique réalisés sur place.

 

Cap Cambodge – Anaïs Le Goanvic, Rith Théa Hak, Aline Melot, Lisa Jourdain, Mathieu Guimont , Leila Saaif, Auriane Delacroix et Antoine Mcintosh, étudiants AgroParisTech

800 euros

Le projet CapCambodge est axé sur un échange avec des étudiant·e·s cambodgien·ne·s en agronomie sur les systèmes alimentaire locaux. Le but est de comparer des initiatives de production agricole locales durables, résilientes et adaptées aux bouleversements actuels que sont le changement climatique et la crise sanitaire mondiale. Il permettra donc de sensibiliser les membres de nos deux groupes à des pratiques agricoles plus durables et adaptées aux singularités de nos pays respectifs ainsi qu’étudier des possibilités modernes et innovantes en terme d’agriculture raisonnée.

 

Up For Europe – Jeanne Bruge, étudiantes AgroParisTech et 10 autres étudiants issus d’autres écoles

1 000 euros

Up for Europe est un tour d’Europe pour sensibiliser et mobiliser les jeunes autour des enjeux environnementaux via des ateliers. Un documentaire vidéo recensera et synthétisera les idées des jeunes pour créer un monde plus désirable et porter leurs voix à travers l’Europe.

 

Les Yeux vers l’Orient – Mohamed Ali Hatimy, Lucas Veysman, Antoine Perdereau et Louise Mariani, étudiants AgroParisTech

2 000 euros

Le projet Les Yeux vers l’Orient, expédition 2021 de l’association Sous l’Ombre de l’Arbre (SOA) consiste en la réalisation et la diffusion d’un documentaire et d’études technico-économiques d’exploitations. Ces productions questionnent le public français, averti ou non, sur la diversité des agricultures et sur leurs aspects de durabilité autour de la problématique suivante : dans le contexte actuel de changement climatique et de libéralisation des échanges, en quoi l’arbre est-il essentiel pour l’agriculture de demain ?
Pour ce faire, l’équipe partira à la rencontre d’acteurs, de leurs visions et de systèmes durables, de la Slovénie au Kazakhstan où ils s’appuieront sur un réseau d’écoles et universités agronomiques locales afin de sélectionner des exploitations et acteurs à rencontrer.

 

GAP – Thibault Gandara, Thomas Picq et Pauline Larounagne-Boniol, étudiants AgroParisTech

1 000 euros

The Green Antena Project (GAP) a pour but d’apporter un plus sur l‘éducation à l’environnement dans des établissements partenaires. Nous avons constater que l’urgence climatique est plus que présente aujourd’hui et qu’il est indispensable de former les nouvelles générations le plus tôt possible à ces enjeux.

 

Raid Wine – Isaure Sellier et Emma Crouzet, étudiantes AgroParisTech

1 000 euros

Raid Wine est un projet associatif étudiant repris chaque année depuis 2 ans qui confronte la notion de terroir à la problématique des changements climatiques. Raid Wine a pour objectif de sensibiliser, étudier et recenser des clés d’adaptations et d’atténuation aux impacts négatifs des changements climatiques sur la viticulture. Ce projet souhaite toucher la société civile et le monde professionnel du secteur viticole.

 

World Wine Women – Manon Vichot, étudiante AgroParisTech et 3 autres étudiantes d’autres écoles

800 euros

Réalisation d’un documentaire sur les femmes dans le monde du vin, tourné de septembre à décembre dans divers pays de l’Espagne à la Géorgie. A travers ce film, ils feront entendre la voix de ces femmes de diverses origines, unies par le travail de la terre et la passion du vin.

 

Création d’un pôle Développement Durable au sein de l’Union des Élèves de Grignon – Elsa Barré et 13 autres étudiants AgroParisTech

500 euros

Elus représentants des élèves en 1ère année à AgroParisTech, ils souhaitent organiser l’année de façon à promouvoir et concrétiser les valeurs que partagent les membres de la communauté AgroParisTech : conscience environnementale, partage, solidarité, engagement citoyen. L’objectif est de construire des partenariats sur le long terme et d’engager l’Union des Elèves ainsi que l’ensemble des clubs dans une démarche pérenne, afin que le pôle Développement Durable devienne au fur et à mesure des années un élément clé de la vie étudiante, au carrefour de toutes les activités et acteurs.

 

PAMacée – Anne Ratsimba et Lola Keraron, étudiantes AgroParisTech

500 euros

Face au besoin de questionner la résilience et la durabilité de notre système de santé, comme nous le rappelle chaque jour la crise sanitaire, PAMacée vise à promouvoir la réappropriation de la santé. L’objectif est de monter et diffuser une série documentaire d’environ six épisodes thématiques à partir des vidéos tournées des phases terrain 2020, et les partager lors d’événements et sur une plateforme internet. Compilant des interviews d’acteurs français et cap-verdiens et des images de ces deux régions du monde, PAMacée souhaite valoriser la diversité des formes de savoirs sur les plantes médicinales et questionner notre rapport à la santé pour un système de santé plus résilient.

 

Mission Shyc 2021 “Green cities of the future” – Elise Eymard, Morgane Baudy, Clémence Thouault, Célia Guigliarelli et Margot Ribaud, étudiantes AgroParisTech

500 euros

Le projet a pour but de promouvoir des initiatives citoyennes œuvrant pour le développement durable dans le monde afin de sensibiliser et informer sur les actions réalisées dans la lutte contre le changement climatique. Ce projet a aussi pour vocation de faciliter la recherche d’expériences à l’international aux étudiants, en leur proposant des stages au sein des entreprises/associations rencontrées.

 

FaStainable – Gaëtan Gallant, étudiant AgroParisTech et une vingtaine d’autres étudiants d’autres écoles et universités

500 euros

Le projet vise à promouvoir et encourager l’innovation sociale et environnementale dans l’industrie de la mode. Cela se fera par la mise en relation des acteurs du secteurs, leur accompagnement et par la production de contenus de communication qui permettront de faire découvrir la diversité des projets menés au sein des écoles où l’association est présente, auprès des acteurs de l’industrie de la mode et plus largement, à toutes les personnes touchées par celle-ci.

 

CirculAgronomie – Alexandre Amato et Aline Tribourdeau, étudiants AgroParisTech

500 euros

CirculAgronomie, est une association d’étudiants œuvrant depuis 2016 dans le but de promouvoir au plus grand nombre les modèles d’économie circulaire à travers le monde. Cette année, le projet est composé d’une seule expédition, qui enrichira le réseau de l’association sur des initiatives d’économie circulaire en France et en Europe. Le principe est d’aller à la rencontre d’initiatives, de les analyser grâce à notre outil d’analyse normalisé, de les recenser sur notre plateforme collaborative et les mettre en avant via nos réseaux sociaux.

 

Agrovelocity – Marlène Stickel, Mathieu Durand et Jean-Michel Lomba-Faria, étudiants AgroParisTech

500 euros

Agrovelocity Northern Europe 2021 a pour but d’étudier et de promouvoir les différentes formes d’agriculture en Europe du Nord, tout en promouvant un déplacement écoresponsable à vélo. En plus des aspects scientifiques et économiques spécifiques aux pays étudiés, il s’agira cette année de comprendre comment la crise du Covid-19 affecte les projets d’agriculture urbaine.

 

Concours de plaidoiries Terr’Eau Fertile – Thomas Merrien et 17 autres étudiants AgroParisTech

500 euros

Aujourd’hui, la société humaine doit faire face à une urgence environnementale sans précédent (réchauffement climatique, érosion de la biodiversité, épuisement des ressources naturelles …), et ce projet a pour objectif d’encourager les jeunes générations à réfléchir sur les questions environnementales cruciales. Ce concours permettra aux étudiants de défendre, sous forme de plaidoyer, une cause environnementale. Après le succès des deux premières éditions à destination des lycéens, le Concours Terr’Eau Fertile revient cette année avec un deuxième volet destiné aux étudiants d’Île de France.

 

Les pluies de Juillet – Matthieu Cattoni, diplômé AgroParisTech

500 euros

Le festival des Pluies de Juillet est un festival utilisant l’art et la culture pour sensibiliser le plus largement possible aux enjeux de la transition écologique. Au cours de la 4ème édition sur trois journées, différentes activités (ateliers, concerts, conférences, cinéma, balades…) sont organisées afin de toucher un public large et toujours plus nombreux afin de débattre et échanger sur les grands enjeux de notre époque dans un cadre festif et positif.

 

Sea Plastics – Dimitri Jelinski, Lorraine Wemaere, Irène de Limerville et Manon Vichot, étudiants AgroParisTech

500 euros

SEA Plastics est un engagement étudiant de défense des océans, en particulier contre la pollution en micro-plastiques. Chaque année, une expédition de 5 mois en mer permet de récolter des échantillons d’eau dans le but d’étudier la concentration, la nature et l’âge de ces particules invisibles à l’œil nu. L’association se consacre également à la sensibilisation du grand public à la plus grande échelle possible. L’expédition 2021 aura lieu de mars à août, dans 3 pays : France, Espagne et Italie.

 

AgrosMigrateurs – Thaïse MOIZEAU, Dihya Benoussaïd, Judith COUTROT, Léonore KIRSCH, Alice DELILLE, Léa BUTTAY, Clara MUNGER et Julien MORIN, étudiants AgroParisTech

500 euros

Chaque année, ce projet a pour objectif d’accompagner des migrants dans leur apprentissage de la langue française et les aider dans leur insertion dans notre société, dans les études et la vie professionnelle en France.

 

 

Nos lauréats de l’édition 2020

 

Akvo – Esther Hondré, Morgane Marco, Léo Robert, Corentin Guardiola, Flavie Cernesson, étudiants AgroParisTech

2 000 euros

Quatre étudiants se rendront cinq mois sur le bassin du Mékong pour rencontrer divers acteurs de la gestion de l’eau du fleuve. Ils s’intéresseront particulièrement à l’impact du régime hydraulique du Mékong sur des enjeux socio-environnementaux. Ces rencontres donneront lieu à la production d’articles et de vidéos publiées sur les plateformes du projet.

 

Agros Migrateurs – Léa Gauthier et Manon Ledoux, et 9 autres enseignants et étudiants AgroParisTech

500 euros

Agros Migrateurs se mobilise pour le respect des droits des personnes réfugiées et pour l’accès à l’éducation via l’enseignement supérieur. L’association est constituée d’étudiant.e.s, de réfugié.e.s, de professeurs, de membres de l’administration et d’autres personnes solidaires d’AgroParisTech. Agros Migrateurs met en place différents programmes au sein de l’établissement AgroParisTech afin de favoriser la reprise d’étude, l’apprentissage du français et les échanges avec des refugié.e.s.

 

Au coeur des Paysans – Jean Houdouin, Alumni AgroParisTech

1 000 euros

Porté par des Alumni AgroParisTech, Au Coeur des Paysans est une association à but non lucratif, qui souhaite contribuer à recréer un lien entre la société civile et le monde agricole en favorisant la rencontre par l’agrotourisme.

 

Au-delà des clôtures – Les DeTERREminés – Aouregan Sebille Kernaudour et Séverine Duchêne, étudiants AgroParisTech

250 euros

« Au delà des clôtures » est un documentaire pensé et réalisé par des étudiants AgroParisTech sur la transition de systèmes bovin laitier à forte productivité physique vers des systèmes économes et autonomes, systèmes agroécologiques et durables. Ce projet laisse la parole à des agriculteurs qui ont vécu et choisi cette transition afin de changer leur mode de vie et leur impact sur l’environnement.

 

CirculAgronomie – Victoire Lemaitre, Léna Momus et Salomé Schuh-Senlis, étudiantes AgroParisTech

500 euros

Des étudiants AgroParisTech partiront en Amérique Latine et en Océanie à la rencontre de porteurs de projets innovants autour de l’économie circulaire. Les initiatives seront recensées et analysées grâce à un outil d’analyse développé les années passées.

 

Clim’Adapt  – Bathilde Hugues, Clarisse Tual, Théotime Marcenac, étudiants AgroParisTech

2 000 euros

Clim’Adapt recense, analyse et promeut les projets d’adaptation au changement climatique sous la forme d’un OpenData accessible à tous. Depuis l’année dernière, une expédition annuelle est organisée dans des pays particulièrement touchés par les impacts du changement climatique afin de permettre aux étudiants de rencontrer les acteurs des projets d’adaptation. Ces projets sont ensuite analysés selon un grille de critères et des articles sont rédigés à leur propos, articles qui deviennent la base de l’Open Data.

 

Concours de plaidoiries Terr’Eau Fertile – Mathieu Schilliger, Romain Figuière et 16 étudiants AgroParisTech

1 000 euros

Ce concours de plaidoiries encourage les lycéens français à réfléchir sur le thème de l’environnement. Le concours leur permettra de plaider pour une cause environnementale de leur choix.
Pour cette deuxième édition édition, le concours est ouvert aux élèves de classe de seconde, première et terminale des lycées d’enseignements général, professionnel, technologique, et agricole, public et privée en France métropolitaine.

 

Ecole du Bayon – Romain Laures et Camille Orus, diplômés AgroParisTech

1 500 euros

L’association l’Ecole du Bayon a pour mission de donner accès à l’éducation aux enfants et aux jeunes vivant dans l’enceinte des temples d’Angkor et autour de Siem Reap. La mission de deux jeunes diplômés AgroParisTech vise à étendre le champ d’action de l’association aux domaines de l’agriculture, par la mise en place et le suivi technique de potagers chez certaines familles d’enfants scolarisés à l’école, et de la santé, par la réalisation d’un diagnostic pour identifier les actions prioritaires à mener.

 

Impulso – Guyonne des Rieux et Colombe Goiffon, étudiantes AgroParisTech

1 500 euros

La mission agro-ingénieur Impulso, basée à Otavalo en Equateur a pour but d’accompagner des entrepreneurs des domaines agricoles/agroalimentaire ayant contractés des micro crédits. Cet accompagnement s’effectuera tant sur le plan technique que sur le plan de la gestion financière de l’entreprise. Le but est de travailler ensemble afin de rendre leur entreprise plus résiliente et ainsi améliorer les conditions de vie du micro entrepreneur et de sa famille.

 

Le champ des femmes – Philippine Dupé, étudiante AgroParisTech

1 500 euros

Dans les pays du Sud, 60 à 80 % de la production alimentaire est assurée par des femmes. Paroles de Paysans se propose ainsi d’aller à la rencontre d’agricultrices en Bolivie et au Pérou dans le cadre de son nouveau projet Le Champ des femmes, afin de mieux comprendre la manière dont les femmes s’impliquent dans les systèmes agraires. L’objectif : sensibiliser par la photo le grand public aux enjeux de la reconnaissance du rôle des femmes dans les exploitations.

 

Les pluies de Juillet – Matthieu Cattoni, diplômé AgroParisTech

1 500 euros

Les Pluies de Juillet est un festival normand (24 au 26 juillet 2020) utilisant l’art et la culture pour amener les questions socio-environnementales au centre des discussions. L’objectif est de sensibiliser les festivaliers aux enjeux liés à la transition écologique grâce à l’organisation de projections cinématographiques, de conférences, d’ateliers, de concerts et de balades. Les festivaliers peuvent aussi rencontrer des associations et des entreprises engagées dans un Village éphémère nommée le « Normandurable ».

 

Mada 2020 – Ayoub Rozanes-Monnot des Angles, Clémence Ermenault, Clara Tayot, Eric Lieu, étudiants AgroParisTech

2 000 euros

L’expédition Mada 2020 souhaite promouvoir et développer une agriculture biologique à Madagascar, dans une zone qui dépendait avant tout des ressources halieutiques. Les missions des étudiants seront axées sur l’amélioration du premier « champ-vitrine » (élaboration de bio pesticides, amélioration d’un carnet de vulgarisation scientifique et de fiches techniques), le développement d’un second champ près de l’école primaire et la mise en place d’animations et de campagnes de sensibilisation dans les écoles.

 

PAMacée – Lola Keraron, étudiante AgroParisTech

250 euros

Comprendre l’état des savoirs et des traditions liés aux plantes médicinales et des perspectives d’évolution d’une filière en devenir, en mettant en parallèle deux régions du monde : l’Afrique de l’Ouest et l’Europe. À travers la rencontre d’acteurs de la filière dans dix pays différents, les étudiantes dresseront un portrait à la fois des bassins et techniques de productions, des méthodes de transformations artisanales et industrielles ainsi que les médecines alternatives

 

Raid Wine  – Juliette Sornin, Tanguy Jean et  Timothée Gaussorgues, étudiants AgroParisTech

500 euros

Pendant cinq mois, l’expédition Raid Wine partira découvrir les vignobles du pourtour méditerranéen. L’objectif des étudiants est de mettre en valeur la richesse des terroirs viticoles et de comprendre les enjeux agronomiques et économiques auxquels les viticulteurs sont confrontés dans un contexte de changements climatiques. L’équipe poussera les portes d’une grande diversité de domaines et instituts techniques à la rencontre des acteurs de la filière afin de produire un documentaire sur les solutions de viniculture face au changement climatique.

 

Sea Plastics – Cléa Abello, étudiante AgroParisTech

500 euros

Depuis plusieurs années, l’expédition Sea Plastics vise à développer un nouveau modèle de science participative en établissant une collaboration entre une association étudiante sans but lucratif et des chercheurs et universitaires alliant acquisition de résultats robustes autour de la problématique du microplastique et divulgation scientifique et sensibilisation du grand public sous un format innovant et dynamique. Cette année, les étudiants étudieront le transport atmosphérique des microplastiques dans l’ensemble de la Méditerranée occidentale.

 

SOA – Sous l’ombre de l’arbre – Justine Grignet, étudiante AgroParisTech

1 000 euros

Le projet SOA – Sous l’Ombre de l’Arbre a pour objectif d’éclaircir les enjeux de l’agroforesterie au sein des cultures de cacao et de café d’Amérique du Sud. Au travers d’un documentaire et d’un reportage photographique, il s’agira de donner la parole aux paysans qui la mettent en œuvre et aux chercheurs qui l’étudient, afin de caractériser ces systèmes, de présenter leur diversité et de définir leurs avantages, leur potentiel et leurs limites.

 

T(h)erroirs – Adrien Simmonet, étudiant AgroParisTech

2 500 euros

Etudier la production du Thé Pu’er en Asie du Sud-Est, afin de développer ses filières et de sensibiliser les étudiants, lycéens et collégiens français aux enjeux multiples de cette production. Rassemblant une équipe aux profils variés, T(H)ERROIRS se divisera en deux équipes – T(H)ERROIR Lao et T(H)ERROIR Explore – afin d’élargir son champ d’action. Pour mener à bien ces missions, les équipes se rendront au Laos et dans le Yunnan.

 

Nos lauréats dans le cadre de l’appel à projets solidarité internationale avec la Fondation de l’Université Paris Sud et l’Université Paris-Saclay

 

ISF Cap Cambodge – Louisiane Pantel-Jouve, Tom Fox, Théo Chaulan et Caroline Raimondi, étudiants AgroParisTech

1 000 euros

Quatre d’étudiants d’AgroParisTech partent en mission pour un mois au Cambodge durant l’été 2019. Le projet ISF Cap Cambodge vise à partager des connaissances autour de l’agroécologie, – un mode de production agricole durable qui permettrait l’indépendance économiques des producteurs – en discutant avec des étudiants en horticulture et en BTS d’agro-écologie et des agriculteurs. Le but de cela est de travailler à dynamiser la recherche locale en sensibilisant aux approches scientifiques, donner des outils scientifiques et méthodologiques utiles à la compréhension des écosystèmes et des pratiques agricoles mais aussi avoir une ouverture sur l’agriculture au Cambodge et vivre une rencontre culturelle à travers des cours qui nous seront donnés par les étudiants.

 

Nos lauréats de l’édition 2019

 

Agrovélocity – Arthur Calvat, Hugo Dupuis,  Guilhem Stoll et Arthur Gallois, étudiants en 2ème année à AgroParisTech et en master 2 à l’Université de Lausanne

1 000 euros

Agrovélocity se rend en Asie de l’Est pour étudier les formes et les enjeux de l’agriculture urbaine de cette région. Cet itinéraire de 4 000 kilomètres à vélo sera l’occasion de réaliser une étude technique économique et sociétale de l’agriculture urbaine, toute en la diffusant à un public d’experts et au grand public via un film documentaire.

 

Ancolie – Benjamin Allard, Swann Felin et Sonia Guittonneau, étudiants à AgroParisTech en césure

3 000 euros

Ancolie, The Green Antenna Project, en partenariat avec des écoles partenaires, vise à la réalisation de vidéos éducatives libres et gratuites sur la biodiversité et les grands enjeux de l’environnement en Europe basées sur le programme scolaire de SVT allant de la primaire au lycée.

 

Aves – Aperçus volatils et étendues sauvages – Pierre-Lou Chapot et Pierre Blanchot, étudiants en 2ème année et François Chiron enseignant-chercheur à AgroParisTech

1 700 euros

A travers un travail artistique de photographie et une mission scientifique, Aves va assurer sur le terrain un reportage photographique sur le marquage individuel des oiseaux migrateurs en Europe : de la migration prénuptiale depuis la France, jusqu’aux zones de reproduction en Scandinavie.

 

CirculAgronomie – Clémence Gagnaire, Manon Mangin et Clémence Chatué-Machedjou, étudiantes AgroParisTech en césure

1 000 euros

Face à l’augmentation des déchets, la perte de valeurs le long de la chaîne de production et l’augmentation des émissions de CO2, CirculAgronomie se rendra cette année en France puis Asie du Sud-Est pour rencontrer et recenser sur leur plateforme en ligne des initiatives d’économie circulaire.

 

 

Clim’Adapt – Gauthier Urano et Mathieu Lallement, étudiants AgroParisTech

1 000 euros

Clim’Adapt se rend en Asie du Sud-Est et en Océanie pour recenser, analyser et diffuser les projets d’adaptation au changement climatique dans la région.

 

Club Langue des Signes – Hugos Denis, Solène Mira, Camille Rode et Marine Weishaar, étudiants 2ème année à AgroParisTech

2 000 euros

Ce club met en place des cours collectifs d’initiative à la langue des signes, dispensés par un professionnel à destination de la communauté AgroParisTech. Ce cours hebdomadaire permettra aux participants de s’initier à la langue des signes, de participer à des évènements de sensibilisation et de rencontrer des étudiants de l’Institut national des jeunes sourds de Paris pour créer un échange interécole.

 

Excellents Excédents – Anne Tison, alumni AgroParisTech

4 800 euros

Excellents Excédents souhaite mener une étude de faisabilité pour développer de nouveaux restaurants solidaires sur le modèle de Rest’Auber, un restaurant solidaire à Aubervilliers (93) auquel il livre des excédents alimentaires issus de la production de restaurants collectifs. Ces derniers sont ensuite revalorisés par un cuisinier et consommés à prix modeste pour tous.

 

Ingénieurs Sans Frontières – Paris-Grignon – projet Mada – Quentin Vazeille, Lucie Figuière et Jeanne Chaumont, étudiants  2ème année à AgroParisTech

1 000 euros

En se rendant à Analalava au nord-ouest de Madagascar, ISF projet Mada souhaite développer et pérenniser l’autosuffisance alimentaire et sensibiliser la population locale aux enjeux de la transition écologique en agriculture.

 

T(h)erroir Lao – Lucas Ben-Moura et Ombeline Malbrunot, étudiants AgroParisTech en césure et Lydia Gautier alumni AgroParisTech

3 000 euros

Au nord du Laos, T(h)erroir Lao ambitionne de réaliser un diagnostic agraire de la province d’Oudomxay où des théiers sauvages se raréfient, menacés notamment par les plantations standardisées. L’objectif est de révéler les freins et leviers à la valorisation de ce produit d’exception. Si l’étude s’avère positive, une équipe d’étudiants s’y rendra en 2020 pour appuyer le développement de la filière.

 

La Marette – les Pluies de juillet – Matthieu Cattoni, étudiant 2ème année à AgroParisTech

3 000 euros

En Normandie, chaque été, le festival des Pluies de juillet sensibilise les festivaliers de tout âge aux enjeux socio-environnementaux à travers trois jours de projection de films, de conférences, de concerts et de découvertes d’initiatives locales en présence de personnalités expertes des domaines.

 

 

SeaPlastics – Quiterie Chaperon, Julie Dulat et Frédéric Ronteix, étudiants AgroParisTech en césure

500 euros

SeaPlastics repart pour la troisième année consécutive voguer en mer Méditerranée pour étudier la répartition et l’impact des microplastiques sur les êtres vivants marins et sensibiliser les citoyens à ces enjeux.

 

Sea-Ice Greenland – Guilhem Pouxviel, étudiant AgroParisTech et Guillaume Bertocchi, docteur en Physique

2 500 euros

Sea-Ice Greenland démarre une expédition le long de la côte nord-ouest du Groenland pour étudier l’impact du changement climatique sur la zone. L’expérience permettra la réalisation d’une étude scientifique visant à documenter les pratiques de chasse et pêches locales, ainsi qu’un échange pédagogique avec les communautés inuites de la région.

 

Terr’Eau Fertile – Mathieu Schilliger et 12 étudiants inter-promotions à AgroParisTech

500 euros

Terr’Eau Fertile organise un concours de plaidoiries à destination des lycéens d’Ile-de-France sur le thème de l’environnement.

 

 

Nos lauréats de l’édition 2018

 

AgroParisTech Beyond Borders – Anne-Claire Desies, Arthur Loubat

3 500 euros

AgroParisTech Beyond Borders parcourt le monde en interviewant les diplômés d’AgroParisTech afin de valoriser leurs formations, d’inspirer les étudiants et de mettre en avant la diversité des profils et des possibilités professionnelles après AgroParisTech. L’édition 2018 se déroule en Asie du Sud-Est

 

AgroVeloCity – Adèle Maury, Mathilde Negri, Audrey MIchenaud-Rague

3 500 euros

Agrovélocity est une association portée par des étudiants dans l’optique d’étudier l’agriculture urbaine à travers le monde. Déjà menée sur deux ans en Europe puis sur la côte est des Etats-Unis, elle est actuellement menée sur la côte ouest des Etats-Unis.

 

CirculAgronomie – Ioana Dulian, Clara Girault, Chloé Stab

3 500 euros

Circulagronomie est une plate-forme dédiée à l’économie circulaire du monde de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et du vivant en général. Des projets innovants à fort impact économique, social et environnemental sont à découvrir sur la plateforme

 

Farinez-Vous – Domitille Flichy, Stéphane Robin

3 500 euros

Farinez-Vous est une boulangerie artisanale durable et solidaire qui embauche des personnes sans formation et avec des difficultés sociales particulières pour leur permettre d’acquérir des compétences valorisables sur le marché de l’emploi.Une première expérience de réel mécénat de compétences vis-à-vis d’une structure de l’ESS a été mise en place, en lien avec les  équipes du département SPAB et un enseignant chercheur bénévole de l’association.

 

Sea Plastics II – Marine Perthuis, Sarah Jouan, Lucie Marsal

3 500 euros

La vocation de SeaPlastics est de concevoir et d’opérer des expéditions océanographiques à la voile pour étudier l’impact des plastiques sur le milieu marin.

 

Shake Your City (ShYc) II – Cédric Wolfender, Paul Valentin, Simon Andrieu

3 500 euros

ShYC est une association étudiante, qui développe un réseau international d’initiatives citoyennes autour du développement durable pour partager des solutions locales, écologiques et solidaires, trouver des opportunités pour ceux qui souhaitent s’engager, ambitionner de changer les habitudes de production et de consommation, et créer une communauté engagée pour le monde de demain

 

Association Jeunesse pour l’eau et le climat (Ajec) – Antoine Fricard

3 000 euros

L’objectif de l’Ajec est de rendre possible l’expression de la jeunesse francophone sur les enjeux de la gouvernance de l’eau et la sécurité alimentaire face au défi du changement climatique.