Partager

Tous les projets Entreprendre soutenus

Nos lauréats 2021

 

Entreprendre

 

Yeasty – Nikola Stefanovic et Mathieu Durand, étudiants AgroParisTech

5 000 euros et label Entreprendre

Yeasty revalorise les levures de brasserie afin de produire un ingrédient protéiné pour les industriels de l’agroalimentaire. Cette solution permet de produire une source de protéines végans complètes disponibles partout à travers le monde tout en diminuant l’impact environnemental de la filière brassicole. Plus de deux millions de tonnes de protéines pourraient être produites chaque année et cela permettrait de fournir un apport complet en protéines à plus de 100 millions de personnes.

 

MÂCHE & Co – Tanguy Gestin, alumni AgroParisTech

4 000 euros et label Entreprendre

MÂCHE & Co est une start-up alimentaire dont l’ambition est d’être un agitateur de tendances alimentaires en développant des produits naturels, nutritionnels et gourmands pour des mâcheurs en recherche de d’originalité. Elle développe actuellement des produits à base de macro-algues bretonnes, un superaliment en devenir, 100% pratiques et innovants afin de lever les freins à sa consommation.

 

Proteme – Paul Malfoy alumni AgroParisTech et Benjamin Vignard diplômé ENSCBP

3 000 euros et label Entreprendre

Proteme développe une solution naturelle et comestible d’enrobage alimentaire pour fruits & légumes qui prolonge leur durée de conservation. Cette enrobage agit comme une seconde peau pour le produit enrobé et lui garantit également une protection biologique contre les champignons et les bactéries. La solution d’enrobage vise à devenir un véritable substitut aux produits phytosanitaires de synthèse dans la chaîne logistique post-récolte des fruits & légumes.

 

OUSIA – Stella Bouquet étudiante AgroParisTech et Guillaume Vilain diplômé Université Paris 6

Label Entreprendre

« Ousia » se traduit du grec par l’essence même des choses en philosophie. Avec notre gamme de cocktails sophistiqués sans alcool, élaborés à partir d’ingrédients naturels, prêt à boire et produits en France, nous souhaitons revenir à l’essence même de l’apéritif qui n’est pas la consommation d’alcool mais bien le fait de se retrouver tous ensemble. Nous nous adressons donc à ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas consommer d’alcool et peuvent se retrouver exclus de la convivialité de ce moment.

 

 

Maturation

 

Apidoc – Julie Roux, Clothilde Caron et Tanguy Jean, étudiants AgroParisTech

3 000 euros et label Entreprendre

Apidoc propose aux apiculteurs une nouvelle solution pour lutter contre le Varroa destructor, un des principaux parasites de l’abeille. Actuellement, seuls des traitements chimiques sont utilisés pour lutter contre ce parasite. Nous concevons un équipement pour effectuer un traitement thermique adapté aux pratiques et aux exigences de l’apiculture professionnelle afin de répondre à un besoin réel : arrêter l’utilisation des traitements chimiques dans les ruches.

 

C’est du gâteau – Marine Lanièce, étudiante AgroParisTech

2 000 euros et label Entreprendre

1 français sur 10 ne peut pas consommer de gluten pour des raisons médicales… et donc ne peut pas partager le gâteau d’anniversaire ! Face aux difficultés de faire un bon gâteau sans gluten, nous proposons des préparations à gâteau (mix d’ingrédients secs) élaborées avec des ingrédients sans gluten naturels et bio. Et parce que l’on n’a pas toujours de balance sous la main, le packaging sert également de verre-doseur pour ajouter les ingrédients liquides (eau et huile uniquement).

 

Marco – Lucas Fructus, étudiant AgroParisTech et Louis-Victor Fourquemin étudiant Arts et Métiers

1 000 euros et label Entreprendre

Marco souhaite revaloriser la grande quantité de marc de café jetée chaque année en France. Pour cela, l’objectif est d’obtenir à partir du marc de café diverses matières premières utiles à l’industrie.

 

 

Créativité

 

Effolia – Thomas Chalaux et Arthur Agat, étudiants AgroParisTech

400 euros

Projet de création d’une machine « effeuilleuse » qui permet d’intégrer l’arbre (de la haie) au système agronomique de l’élevage. La feuille devient alors une ressource fourragère séchée à l’image du foin. Cette machine permettra de valoriser différemment la haie, système fortement reconsidérée et plébiscitée dans la dynamique de l’agroécologie.

 

Kiwin – Julie VANPOUCK, étudiante AgroParisTech

200 euros

L’objectif est de rendre la consommation de kiwi possible nationalement tout au long de l’année et ce de façon durable en adéquation avec la situation climatique actuelle.

 

Projet de Serre Tropicale Durable – Lou SEIGNEUR, étudiante AgroParisTech

200 euros

L’idée est de récupérer la chaleur et le CO2 produit par les usines pour réaliser une serre tropicale afin de produire du café ou du cacao qui sont des productions menacées par le réchauffement climatique. 

 

Projet de Paddock mobile autonome – Lucas Subtil, étudiant AgroParisTech

500 euros

De nombreux agriculteurs s’orientent aujourd’hui vers le pâturage tournant dynamique pour augmenter l’efficience des prairies et pour valoriser des cultures intermédiaires. Or l’un des freins identifiés est le temps que l’agriculteur consacre à la création des paddocks sur lesquels doivent pâturer les animaux. Ainsi mon projet est la création d’un paddock mobile dans lequel les animaux sont contenus, un système moteur lui permettant de se mouvoir en fonction de l’état du couvert végétal. De plus, les moteurs électriques rechargés via des panneaux solaires et un système de guidage par GPS dans la parcelle rendent le système totalement automne. L’agriculteur gagne ainsi du temps qu’il peut consacrer à d’autres activités.

 

Marco – Lucas Fructus, étudiant AgroParisTech et Louis-Victor Fourquemin étudiant Arts et Métiers

500 euros

Le but est de revaloriser le marc de café qui est un déchet encore trop peu réutilisé. L’idée serait de tirer profit des propriétés naturelles du marc de café pour en faire un produit du quotidien.

 

 

Nos lauréats 2020

 

Créativité

 

Projet Algotrone – Chloé De Laet, Manon Chartagnac, étudiantes AgroParisTech

600 euros

La fabrication du papier toilette fait abattre 3 arbres / seconde dans le monde. L’eutrophisation entraîne 50 000 tonnes / an d’algues vertes polluantes sur les côtes bretonnes.

Algotrone, un papier toilette écologique, innovant, made in France, élaboré à partir de micro algues et de chanvre répondra à ces grands enjeux environnementaux.

 

Projet d’Application de recyclage – Jeanne Maréchal, étudiante AgroParisTech

300 euros

Une application pour smartphone indiquant à l’aide d’un scanner de code barre et d’étiquette où jeter le produit scanné.

 

Projet Inn grow – Lucas Fructus – étudiant AgroParisTech

300 euros

Une serre urbaine en extérieur qui permettrait de manger des fruits / légumes en toute saison et localement.

 

Projet de Snacking à base de protéines végétales – Alexandre Philipon, étudiant AgroParisTech

400 euros

Révolutionner l’apéro en proposant des bouchées apéritives saines nutritionnellement et pour l’environnement à base de protéines de légumineuses et de fibres végétales.

 

Entreprendre II

 

Crémeries-Unies – Edouard Fouquet et Eleonore Beau, étudiants AgroParisTech

5 000 euros et label Entreprendre

Crémeries-Unies est une marque de délicieuses crèmes glacées bio, locales et équitables qui rapproche producteurs et consommateurs. L’entreprise a ainsi vocation à devenir une marque sous laquelle opère un véritable réseau d’ateliers de transformation régionaux travaillant directement avec les fermes laitières bio des environs.

 

SaborBrasil – Maxime Soumarmon, étudiant AgroParisTech

3 000 euros et label Entreprendre

Importation de fruits du Brésil sous une certaine forme (confidentielle) par voie maritime qui permet de réduire l’impact environnemental lié au transport de 94% et leur confèrent une date limite de consommation de 2ans. Ils seront ensuite vendus en B to B et B to C.

 

Entreprendre I

 

Appetia – Magali Jacquet, alumni AgroParisTech

2 500 euros et label Entreprendre

Appetia est une application pour cuisiner sainement en toute simplicité. L’entreprise a invité le premier algorithme de recommandation intelligent permettant de trouver en moins d’une minute une idée recette sur mesure pour son repas.

 

Projet Cocoriton – Alexandre Philipon étudiant AgroParisTech, Henri Lemoine et Thibault Magnien

1 000 euros

Le projet C**** souhaite reproduire l’expérience associée à la consommation de viande mais avec des légumineuses. Elle propose des produits à base de protéines de pois reproduisant avec des valeurs nutritionnelles supérieures à tous les produits carnés existants et sans allergène.

 

Circul’Egg – Pierre Blanchot, Pierre-Lou Chapot et Yacine Kabèche, étudiants AgroParisTech

6 000 euros et label Entreprendre

Circul’Egg est une startup qui valorise les coquilles d’œufs de l’industrie et les transforme en plusieurs produits finis vendus sur les marchés de l’alimentation animale, la nutraceutique et la cosmétique.

 

Glim Africa – Annie Adiogo, étudiante AgroParisTech

2 500 euros  et label Entreprendre

Glim Africa a développé une gamme de pâtes alimentaires à base de niébé. Son approche consiste à proposer de nouveaux concepts à partir d’ingrédients locaux, qui correspondent aux modes de vie urbains et permettent de substituer les matières premières et les produits importés en Afrique. 

 

Kokotte –  Hugo Dupuis jeune diplômé AgroParisTech, Martin Habfast et Tristan Maurel étudiant Essec – Centrale Paris

5 000 euros et label Entreprendre

Une gamme variée de produits 100 % végétaux imitant parfaitement la texture de la viande. 

 

Pairdry – Thibault Petitpas, étudiant AgroParisTech et Charles De Bohan, étudiant Kedge Bordeaux

4 000 euros  et label Entreprendre

Une boisson 100 % naturelle à base de mirabelles 100 % françaises ! Fraîche, Fruitée, Pétillante et Faiblement alcoolisée.

 

Ramen tes drêches – Sabrina Michée, entrepreneure FoodInnLab

2 500 euros et label Entreprendre

Ramen tes drêches sont les premières nouilles nutritives et durables qui recyclent les céréales issues du brassage de la bière : les drêches.

 

ScrunchiZ – Bathylle Baudry, Zeineb Bouhjila étudiante AgroParisTech et Lina Marsaoui étudiante EFAP Lille

1 000 euros et label Entreprendre

ScrunchiZ propose de goûters sans compromis : équilibrés, gourmands et fun, pratiques et dans une démarche zéro déchet.

 

Thé Pyrénées – Lucas Ben-Moura, jeune diplômé AgroParisTech

4 000 euros et label Entreprendre

Thé Pyrénées est un projet de production de thé bio dans les Pyrénées.

 

Maturation II

 

Spore Food – Maud Thierry et Yohann Petit, respectivement Maitre de conférence et Chercheur à AgroParisTech

3 000 euros et label Entreprendre

Chez Spore, nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une alimentation de qualité, avec un apport protéique répondant à l’ensemble des besoins nutritionnels et produit sans épuiser les ressources de notre planète. Pour nous, le futur de la protéine réside dans le règne fongique, la meilleure alternative au paradigme actuel centré sur la viande et les alternatives à base de plante. Notre entreprise propose une nouvelle alternative à la viande : le mycélium.

 

POFiné – Juliette Stym-Popper, Pauline Thevenet et Maxime Darras, étudiants AgroParisTech

3 000 euros et label Entreprendre

POFiné est un dessert finement pensé pour les seniors résidant en maison de retraite ou en EHPAD. Il répond aux besoins de cette population puisqu’il est enrichi en protéines, en oméga 3 et en fibres et est adapté aux troubles de la déglutition et de la mastication. Sa bi-texture et son goût fruité intense lui permettent de constituer une alternative gourmande aux desserts enrichis actuellement proposés aux seniors.

 

Pousses Ensemble – Luis Racca, étudiant AgroParisTech et Nicolas Garzotto, étudiant à l’INSEEC

1 000 euros et label Entreprendre

Pousses Ensemble est un projet visant à développer une solution automatisée et clé en main de production de micropousses à destination des agriculteurs souhaitant diversifier leurs cultures et leurs sources de revenus.

 

Maturation I

 

Projet Biocoat – Paul Malfoy étudiant AgroParisTech et Valentin Sabatet, Benjamin Vignard entrepreneurs

3 000 euros

Solution d’enrobage alimentaire qui protège les fruits et légumes contre les attaques microbiologiques tout en prolongeant leur durée de vie.

 

Projet Connect’eat – Mathias Katz, étudiant AgroParisTech et Khalil Mahfoudh

1 500 euros 

Chaque année, un français jette environ 7 kg de déchets alimentaires non consommés et encore emballés. Connect’eat est une application qui agit pour la réduction du gaspillage alimentaire dès le processus d’achat. 

 

Projet Courts-circuits –  Etienne Jobard, alumni AgroParisTech

1 000 euros

Courts-Circuits est un média qui souhaite faciliter la réconciliation entre les consommateurs et les agriculteurs.

 

Projet Verticycle, Elia Dufosse, Julien Labarre, Jean-Baptiste Le Hen, Manon Mangin, étudiants AgroParisTech

1 000 euros

Aujourd’hui, seul 0,47 % des biodéchets ménagers sont valorisés, alors que chaque ménage en produit chaque année 225 kg. Le projet Verticycle vise à récolter cette montagne de ressources inexploitées pour les transformer en engrais vert !

 

Projet Yeasty – Nikola Stefanovic et Mathieu Durand, étudiants AgroParisTech

3 000 euros

L’objectif de Yeasty est de produire des pâtes à base de levures, durables, adaptées aux nouveaux modes de consommation et offrant une solution adaptées aux besoins des brasseurs.

 

Nos lauréats 2019

 

Maturation II

Projet Agricarbone, Amaury de Souancé et Simon Peltier, alumni AgroParisTech

5 000 euros

AgriCarbone est un négoce agricole qui se positionne à l’interface entre des producteurs de biomasses non alimentaires (agriculteurs, collectivités) et des industries biosourcées en plein développement. En s’appuyant sur ses outils digitaux, sa neutralité et son expertise, AgriCarbone propose un service de négoce optimisé, transparent et durable, capable d’approvisionner les industries biosourcées en biomasse agricole et de piloter la valorisation des coproduits industriels, favorisant ainsi le développement de la bioéconomie territoriale.

 

Projet Glim Africa, Annie Adiogo, étudiante AgroParisTech

5 000 euros

Glim Africa innove en valorisant les ingrédients cultivés en Afrique dans une gamme de produits d’épicerie fine, à l’exemple des pâtes alimentaires de niébé, légumineuse riche en protéines. Elles ont vocation à remplacer celles à base de blé, céréale massivement importée par les pays d’Afrique et ainsi impacter positivement les économies locales.

 

Projet Autovine, Cassandre Feray et Leonor Alarcon, étudiantes AgroParisTech et HEC

3 000 euros

Autovine permet aux viticulteurs de faire face au manque de main-d’oeuvre lors de la saison de la taille de la vigne. Grâce aux récentes avancées en computer vision et machine learning, nous leur proposons une solution robotique intelligente pour tailler leurs vignes.

 

Projet Ilixo, Gabriel Vergniaud, Pierre Campredon et Godefroy Clair, alumni AgroParisTech, Institut d’Optique ParisTech et Conservatoire National des Arts et Métiers

3 000 euros

Ilixo développe un système innovant et portable d’analyse chimique de liquides agro-alimentaires basée sur la combinaison de spectroscopie laser (Raman et fluorescence) et de chimiométrie par machine learning.

Cette solution permettra des mesures précises de concentration en temps réel sans avoir à prélever d’échantillons.

 

Projet Youpeas, Flora Barin Alumni AgroParisTech et Camille Tomat étudiante Université Paris Dauphine

2 000 euros

Youpeas est la première gamme de petits moelleux et cookies à base de pois chiches au format snacking ! Ultra gourmandes, 100% végétal et bio, les recettes constituent une source importante de protéines et de fibres.

 

 

Entreprendre

Néolithe, Clément Bénassy, étudiant AgroParisTech et Nicolas Cruaud

5 000 euros et label  Entreprendre

Afin d’améliorer l’impact environnemental et le coût des systèmes de traitement des déchets ménagers non-recyclables, Néolithe propose de les fossiliser pour les valoriser en granulats destinés au BTP. Grâce à un processus innovant et breveté, Néolithe permet une valorisation 100 % matière de ces déchets au lieu de les incinérer ou les enfouir. Implanté à l’échelle nationale, cela pourra réduire de 5 % l’impact carbone français.

 

Urban Canopée, Elodie Grimoin et Ariane Lenhardt,

Diplômées AgroParisTech et Hubert Michaudet

5 000 euros et label  Entreprendre

Urban Canopée est une canopée végétale à installer en ville pour lutter contre les effets du changement climatique. Cette structure végétalisée permettrait  de combattre les îlots de chaleur en déployant des îlots de fraîcheur en ville, de rétablir la biodiversité urbaine, faune et flore, de lutter contre la pollution de l’air, etc. Elle représente donc une solution innovante pour permettre aux villes d’assurer leur résilience face au changement climatique.

 

Le Gourmeur,  Pierre-Louis Tourneur, Diplômé AgroParisTech

5 000 euros et label Entreprendre

Suite à un tour de France gastronomique à vélo de plus de 4 500 km qui a duré 9 mois, Pierre-Louis a référencé les spécialités culinaires et les produits du terroir français dans 41 villes de province. Sur cette base de travail, Le Gourmeur souhaite désormais regrouper toutes ces expériences en un Guide de voyage culinaire papier et digital, un marketplace d’activités touristiques gastronomiques et la vente de passeports dégustation.

 

Papilles et Mamies, Charlotte Thienpont, Diplômée AgroParisTech et Cyril Romanet

5 000 euros et label Entreprendre

Papilles et Mamies sont des menus sains et gourmands composés d’entrée, plats et desserts. Cuisinés à partir d’ingrédients frais et de saison, tous les plats sont mijotés dans des bocaux en verre et cuisent doucement à basse température. Cette délicate cuisson garantit un goût optimal et la conservation des nutriments. Livrés partout en France, ils se conservent 9 à 10 jours au frais, offrant une solution pour manger chez soi, sainement et à tout moment.

 

Absoluthé, Camille Douay, entrepreneure FoodInnLab d’AgroParisTech

3 000 euros et label Entreprendre

Absoluthé, ce sont des thés et infusions durables. Absoluthé transforme des plantes biologiques en poudre très fine, soluble dans l’eau. 6 fois moins de plantes par tasse sont utilisées que pour du thé classique. Dans des flacons écoconçus et rechargeables et sans durée d’infusion, le thé est prêt, le goût stable et ce sans aucun additif.

 

Céréales du goût, Laury Galarza, Diplômée AgroParisTech et Antoine Dache

3 000 euros et label Entreprendre

Les Céréales du goût est un nouveau concept de céréales du petit déjeuner gourmandes et nutritives pour les enfants et les adultes. Grâce à un procédé innovant et à des ingrédients choisis pour leur bénéfices nutritionnels, les mini carrés croustillants permettent d’allier santé et plaisir dès le petit déjeuner ou lors d’une pause snack. Ils sont fabriqués à partir d’ingrédients bio et locaux, sont sans sucre raffiné et sans additif, une alternative aux céréales industrielles ultra-transformée.

 

Le Semeur Français, Clément Fridlansky, Diplômé AgroParisTech

3 000 euros et label Entreprendre

Avec sa ferme verticale sur le M.I.N de Rungis, Le Semeur Français produit localement diverses micropousses telles que du shiso, pois vert, radis daïkon, coriande et d’autres. Ses engagements environnementaux : utilisation exclusive d’énergie verte, absence de plastique, absence de pesticide, contribuent à la qualité de ses produits, utilisés dans les cuisines des grands chefs cuisiniers français.

 

Greendoz’, Sabine Andria et Caroline Roye, entrepreneures au FoodInnLab AgroParisTech

1 000 euros et label Entreprendre

Greendoz’ propose une gamme de farines et de solutions culinaires à base de légumes et légumineuses. Greendoz’ valorise les légumes et légumineuses françaises dans des applications salées et sucrées (farines, snacking, etc.) pour une alimentation riche en micronutriments et en fibres.

 

Petty Well, Alexis Zalta, Yann Carfantant et Sacha Bigiaoui, étudiants à l’Edhec et Centrale

Label Entreprendre

Petty Well propose des repas sains pour les chiens, réalisés à partir d’ingrédients naturels, directement livrés chaque moi, chez les propriétaires sous forme d’abonnement et sans engagement.

 

 

Maturation

Projet Brüne – Edouard Fouquet et Éléonore Beau, étudiants AgroParisTech

3 000 euros

Convaincu que l’alimentation est le meilleur moyen de sensibiliser le grand public aux enjeux agricoles et de reconnecter consommateurs urbains et producteurs ruraux, Brüne (en hommage à la race bovine qui tend à disparaître)  travaille à concevoir et à développer une gamme de crèmes glacées pour promouvoir l’agriculture française, son territoire et son patrimoine, et soutenir des modes de production respectueux des hommes, des bêtes et de l’environnement.

 

Projet Circul’Egg – Yacine Kabèche étudiant AgroParisTech, Anouk Pires étudiante Ecole de management de Normandie et Gauthier Mouette étudiant Polytechnique

4 000 euros

Aujourd’hui, les coquilles d’oeufs sont considérées comme un déchet et sont incinérées ou épandues illégalement. Circul’Egg a pour ambition de valoriser les coquilles d’oeufs, très riches en calcium, en les collectant auprès des casseries pour les hygiéniser et les broyer afin de les proposer ensuite aux fermes en tant que complément alimentaire pour les animaux d’élevage. Un beau projet d’économie circulaire !

 

Projet Grenaferm – Yosra Jemal et Charles Huon, étudiants AgroParisTech

1 000 euros

Grenaferm souhaite formuler, concevoir et commercialiser des produits dérivés de la grenade dont le premier serait un pur jus de grenades fermentées, issues de l’agriculture biologique et cultivées dans le sud de la France.

 

 

Créativité

Projet Agribou – Henri Lagarde, Honoré Labanca et Nicolas Berthomé, étudiants AgroParisTech

500 euros

Agribou est un jeu pédagogique proposant à des écoliers de découvrir la notion de durabilité à travers une production agricole qu’ils pourront organiser, voir et manger. Agribou s’inspire du jeu vidéo Adibou dans la gestion simplifiée de productions maraîchères. Les écoliers pourraient être sensibiliser ludiquement aux cycles de l’eau, aux nutriments utiles aux plantes, à la saisonnalité des produits, etc.

 

Projet Connect’eat – Mathias Katz, étudiant AgroParisTech, Elise Nkassa, étudiante UMPC et Valentin Pajaud étudiant MinesParisTech

500 euros

Chaque année, en France, un habitant jette environ 7 kg de déchets alimentaires non consommés encore emballés. Connect’Eat est un projet d’application mobile qui permettrait au consommateur de scanner ses produits, les données (type de produits, date de péremption, etc.) seraient envoyées dans son « frigidaire virtuelle », qui permettra de prévenir le consommateur à l’avance de la péremption de ses aliments, ou même de lui suggérer des recettes en lien avec ses produits disponibles.

 

Projet La Foodin’Box – Boris Pasquiou, étudiant AgroParisTech

500 euros

La Foodin’Box est une micro-usine autonome de production journalière d’une nourriture complète à partir de micro-organismes. L’idée du projet est de fournir en autonomie une source journalière de nutrition complète, en quantité, et sans entretien. 

 

Projet Hexapode – Arnaud Malinsky, étudiant AgroParisTech et Geoffroy Montané, étudiant Supelec

500 euros

Hexapode est une caméra intelligente capable d’identifier les insectes ravageurs sur une parcelle agricole pour aider les agriculteurs à s’en débarrasser. L’objectif est à la fois de diminuer les pertes des agriculteurs tout en intégrant un dispositif plus respectueux de l’environnement.

 

 

Nos lauréats 2018

 

Entreprendre

Biomédé – Ludovic Vincent, Damien Michelon, Patricia Gifu 

2 000 euros

Biomédé est une startup innovante qui propose aux agriculteurs en agriculture conventionnelle et biologique des graines de plantes dites hyperaccumulatrices capables d’extraire les métaux lourds des sols (ETM) pour augmenter leur potentialité agronomique. La startup a été lauréate des prix In Vivo nourrir le Futur, Lyon Startup, Créajeune et CIC, Innover dans un monde qui bouge.

 

CocoPlant – Maël Levet, Antoine Legal, Marc Leperche, Sylvain Boucherand 

4 000 euros

FishnPlant insuffle au monde de l’aquarium une vocation écologique et solidaire grâce à son CocoPlant. En s’inspirant du fonctionnement des milieux aquatiques, CocoPlant miniaturise et embarque l’aquaponie, une technique d’origine agricole, qui assure une qualité irréprochable pour l’eau des poissons.

 

Hopen – Fanny Madrid, Lucie Le Bouteiller

4 000 euros

Hopen – Terre de houblon est un projet qui a pour but de créer une filière de houblon bio, aromatique et durable pour répondre aux besoins des nouveaux artisans brasseurs tout en redynamisant un territoire agricole. Hopen fait le lien entre producteurs de houblon et brasseurs, via la première solution de transformation de houblon en France destinée aux producteurs, et une marketplace de vente directe. 

 

Monkey Money – Nicolas Caillouet, Geoffroy Mounier

2 000 euros

Monkey Money développe des outils numériques pour permettre aux monnaies locales et à toute initiative de monnaie complémentaire (crédit inter-entreprise, banque de temps, etc.) de se digitaliser. Les outils Monkey Money permettent à ces structures de mieux gérer leur monnaie, de mieux communiquer à travers une solution de communauté digitale et de passer à la monnaie dématérialisée, via la technologie de la Blockchain.

 

 

Maturation

Boss (Booster Of Seeds and Seedlings) – Julie Auclair, Frédéric Chauffour, Loïc Rajjou

5 000 euros

La technologie Boss repose sur un processus de traitement de semence innovant, basé sur une connaissance fine des mécanismes moléculaires de la germination, améliorant fortement la qualité des semences, tout en évitant le rejet de molécules actives dans l’environnement pour améliorer le rendement des cultures.

 

Compost’it – Quentin Badolle, Marion Mangin, Marie Peras, Clémence Chatue-Machedjou, Paul Blanchier

1 000 euros

Compost’it, porte sur un système logistique innovant permettant de valoriser les bio-déchets ménagers des milieux urbains en gaz naturel (méthane) et engrais (digestat), qui sera ensuite distribué à des agriculteurs urbains et périurbains. Dans un premier temps, le projet consistera à installer des points de collectes (bornes) de bio-déchets (végétaux et carnés) à intervalles réguliers dans la ville. Ces bornes seront visibles grâce à une application mobile qui fera également le lien avec les fermes urbaines et périurbaines.

 

FertiCycle – Eloi Alves-Ferracioli, Anne-Laure Duhaut 

1 000 euros

FertiCycle aide les éleveurs dans la gestion de leurs effluents (lisiers), dans le respect des normes de protection environnementales. A partir d’une nouvelle approche de traitement, FertiCycle propose un service de séparation de phase des lisiers plus simples, plus économique et avec un plus faible besoin énergétique, le tout, sans aucun investissement de capital pour l’éleveur. La différence repose sur l’optimisation du plan d’épandage plutôt que sur l’efficacité du traitement.

 

Red Fal – Elorri Cervera-Marzal, Agathe Puissant 

5 000 euros

Red Fal consiste à reconnaître spécifiquement de façon automatique le frelon asiatique (espèce invasive venue de l’Asie du Sud-Est qui s’est installée en France en 2006 et colonise maintenant une bonne partie de l’Europe, sa présence s’avère être une menace tant pour l’apiculture que pour l’équilibre de l’écosystème) puis à le neutraliser à l’aide d’un faisceau laser. Les matériels utilisés sont intégrés à la ruche, peu onéreux, autonomes et ne nécessitent pas de maintenance.

 

Anthropocite – Clément Benassy, Nicolas Cruaud

3 000 euros

 Anthropocite est le premier procédé permettant de transformer les déchets en pierre. Le projet souhaite récupérer l’ensemble des déchets ménagers non recyclables et les transformer en granulats pour béton, identiques aux granulats actuels. Anthropocite répond donc aux besoins des collectivités et du BTP, en apportant un vrai plus à l’environnement et en considérant non plus les déchets comme une charge polluante, mais comme une matière première.

 

Ed’n – Pierre Defilippi, Elie Grinfeder

accompagnement

Ed’n est une exploitation agricole qui expérimente en agroécologie et en permaculture, une entreprise de conseil qui mobilise les connaissances acquises pour conseiller et accompagner des exploitations à la recherche de solutions alternatives aux systèmes conventionnels, et un collectif d’artistes qui permet aux collaborateurs d’entretenir un processus créatif et de développer des formats de vulgarisation modernes.

 

Thé dans les Pyrénées – Lucas Ben Mourra

2 000 euros

Dans une parcelle de 7 hectares divisée entre prairie et châtaigneraie à Argeles-Gazost (Midi-Pyrénées), la famille de l’étudiant porte un projet de replantation. Les arbres abattus laisseront place à diverses essences. Au sein de cette plantation, ils expérimenteront la culture du théier, Camelia sinensis, en agro-foresterie. Une sélection parmi les différents cultivars plantés permettra la création d’une nouvelle filière qualité dans la région.

 

Roulez Bretzel ! – Amélie de François et Myriam Bernard

3 000 euros

L’objectif de Roulez Bretzel ! est de faire découvrir le traditionnel Bretzel allemand dans un point de vente spécialisé sous la forme d’une petite boulangerie-café. Les étudiantes souhaitent développer un bretzel de la plus grande qualité gustative et nutritionnelle, et de recettes alternatives (véganes, sans gluten, etc.) qui répond aux nouvelles attentes des consommateurs. Elles ambitionnent de créer une entreprise avec le plus faible impact environnemental possible, favoriser l’économie locale et gérer le tout intelligemment.

 

 

Créativité

Amylis – Maïmouna Yokessa

300 euros

Développer des aliments bio, sans gluten et sans lactose, à la fois sains, savoureux et originaux, à base de bananes plantains et de fruits à pain.

 

Bière d’école – Benoit Bomal, Moran Gaudin 

400 euros

Créer une brasserie qui travaillerait chaque année en collaboration avec AgroParisTech afin de produire tous les ans une bière dont la recette serait élaborée avec les élèves membres du club bière de l’école.

 

Mic’Hi – Benjamin Pannetier, Léopold Beeker 

300 euros

Conceptualiser un mouchoir à la fois réutilisable, hygiénique, écologique et économique, permettant d’éviter le contact du mucus avec la poche qui porte le mouchoir.

 

Nutrigo – Lisa Petit

200 euros

Mettre au point des barres de légumineuses qui seraient saines, diététiques et gourmandes.

 

Ribes – Lazare Deteix, Martin De Lepineau 

800 euros

Produire une boisson non alcoolisée à base de cassis bio, une boisson entre le coca et la bière, à boire au bar ou en soirée.