Partager

Chaire Comptabilité écologique

(2019-2023)

Site de la chaire Comptabilité écologique 

 

L’objectif global de la Chaire est de développer, modéliser, promouvoir et expérimenter des comptabilités en durabilité forte, pour mettre les systèmes comptables au service d’une transition écologique.

Objectifs spécifiques de la Chaire :

  • Développer de nouvelles méthodes comptables au service d’une transition écologique
  • Accompagner au moyen des systèmes comptables, toutes les formes d’organisations dans leurs stratégies de développement visant un objectif de durabilité forte
  • Sensibiliser et convaincre de l’importance de la comptabilité dans la transition écologique et de sa capacité à intégrer la durabilité forte
  • Être une plateforme d’échanges, d’animation et de communication pour les acteurs intéressés par la recherche sur ces enjeux.

 

Une Chaire singulière à plusieurs titres

  • Entièrement consacrée aux questions comptables en lien avec l’écologie.
  • Un réseau d’acteurs mobilisés ensemble pour la première fois : en particulier, la présence dans le cadre d’une chaire de l’ordre des experts-comptables (partenaire financier) et de l’autorité des normes comptables est unique.
  • Abordant de manière conjointe comptabilité privée, territoriale, et nationale concernant les enjeux écologiques.
  • Articulant analyses mais aussi développement et expérimentations de modèles innovants en comptabilité.

 

Une Chaire partenariale aux enjeux et modes d’actions pluriels

La Chaire Comptabilité écologique est soutenue financièrement par LVMH, première entreprise du CAC40, la CDC biodiversité, le cabinet de conseil Compta Durable et le Conseil Régional de l’Ordre des Experts Comptable.  Du côté académique, AgroParisTech, l’Université Paris Dauphine et l’Université de Reims Champagne Ardenne collaborent dans l’encadrement et le développement des projets de recherche scientifiques. À ce titre, quatre thèses et quatre post doctorats seront financés et accompagnés sur toute la durée de la Chaire, un projet de recherche multidisplinaire, plusieurs colloques de recherches, la mise en place de groupes de travail spécifiques et la création de modules universitaires spécialement consacrés à la comptabilité en durabilité forte[1] sont également à prévoir.

 

[1] La comptabilité en durabilité forte, qui s’oppose à la comptabilité en durabilité faible, reconnait l’existence d’un triple capital : financier, humain et naturel, qui ne peuvent se substituer l’un à l’autre. Cela induit la nécessaire préservation de certaines ressources naturelles et la restauration de milieux pour maintenir ces capitaux naturels en état.

 

Avec nos partenaires :