Partager

Nos chaires partenariales

Co-créer ou rejoindre une chaire partenariale portée par la Fondation AgroParisTech constitue une opportunité d’allier des expertises complémentaires autour d’une ambition commune et de pouvoir ainsi appréhender efficacement des sujets complexes. Ensemble, nous pourrons alors développer des solutions innovantes sur le long terme afin de répondre aux enjeux majeurs à venir.

Cette co-construction définie sur-mesure s’inscrit dans la charte du mécénat et la charte d’éthique et de déontologie d’AgroParisTech et nous permet, ensemble, de répondre à des questions d’intérêt général, pour le bénéfice du plus grand nombre.

 

 

Chaire InterActions

Convaincus de la nécessité d’une relance des économies territoriales et du besoin pour les territoires d’explorer de nouveaux chemins de développement, les partenaires de la Chaire InterActions ont décidé d’unir leurs expériences et leurs compétences pour observer et accompagner les actions et les dynamiques de transition qui apparaissent dans les territoires.

Leur action commune portera d’abord sur les transitions du système alimentaire, qui dans la plupart des territoires pourraient redevenir le principal moteur de la relance et de la transition des économies locales. Ils souhaitent construire et mettre en œuvre une « Pédagogie de la transition agricole et alimentaire », en s’appuyant sur les acteurs pionniers qui dans les territoires ouvrent des voies nouvelles de transition.

 

 

Chaire Agricultures urbaines :

Services écosystémiques et alimentation des villes

La chaire Agricultures Urbaines a été créée début 2018 sous l’impulsion d’AgroParisTech et de la Fondation d’entreprise Carrefour, suivie par la Métropole du Grand Paris et la Mairie de Paris. Ce partenariat innovant a pour objectif premier d’accompagner le développement de l’agriculture urbaine au service de la résilience des villes.

Grâce à trois leviers d’action, recherche, enseignement et animation/formation, la chaire s’engage à produire et diffuser des connaissances, compétences et des outils pour trier et promouvoir les formes d’agriculture urbaine judicieuses à soutenir tout en favorisant leur reconnaissance institutionnelle.

Afin de répondre à ces enjeux, la chaire s’oriente vers quatre objectifs particuliers :

  • Produire des aliments pour tous
  • Démontrer le rôle socio-économique de l’agriculture urbaine
  • Analyser les rôles écologiques, les impacts sur le climat et le métabolisme urbain des agricultures urbaines
  • Produire des outils d’accompagnement et d’aide à la décision

 

Développer la recherche

La chaire s’implique dans le recensement et le développement de nouveaux projets de recherche grâce aux questionnements mis en avant par nos partenaires et acteurs de la ville avec qui elle entretient un lien fort. Elle permet la mise en relation entre des questionnements nouveaux et des stagiaires, doctorants voire chercheurs aptes à y répondre.

 

Enrichir l’enseignement

Les enseignements portant sur les agricultures urbaines et l’alimentation des villes sont présents au sein des formations AgroParisTech. La chaire AU souhaite notamment renforcer la dominante de 3ème année IEVU (Ingénierie des espaces végétalisés urbains).

 

Former et sensibiliser

La chaire AU est un lieu d’échange et de partage de savoirs. En effet, il existe une forte appétence des citoyens, des collectivités de certains acteurs économiques pour des lieux de débat, d’échanges, de séminaires, etc. autour des questions multiples qui gravitent autour de l’agriculture urbaine.

 

Avec nos partenaires :

 

Site de la chaire Agricultures urbaines, services écosystémiques et alimentation des villes

 

 

Anca : Aliment Nutrition Comportement Alimentaire

La chaire ANCA transmet des savoirs en alimentation-santé afin de promouvoir une alimentation saine et durable à l’ensemble de la population. Dans ce contexte, ANCA développe des actions innovantes et ludiques d’éducation alimentaire à destination des actuels et futurs acteurs de l’alimentation.

 

Face aux défis alimentaires à horizon 2050, nourrir le monde de manière durable est un enjeu majeur pour toute la filière alimentaire ; des acteurs agricoles et de l’agro-alimentaire jusqu’aux consommateurs.

 

C’est dans ce contexte que la Chaire ANCA s’est donnée comme ambition de permettre l’accès pour tous à une alimentation saine et durable.

 

Dans cette perspective elle s’investit dans deux grandes missions :

  • Accompagner les entreprises dans les dynamiques de changement de comportements alimentaires : Des programmes innovants dématérialisés de formation, adaptés et destinés aux professionnels et futurs professionnels du secteur agroalimentaire.
  • Sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’alimentation durable : des supports éducatifs pour éclairer les consommateurs sur les enjeux de l’alimentation en matière de santé et des actions d’éducation originales et innovantes à destination de populations pour qui l’alimentation est un enjeu de santé tout particulier (enfants, séniors, populations précaires).

La chaire Alimentation Nutrition Comportement Alimentaire (ANCA) a été créée en novembre 2010 sous l’impulsion de Danone Research et d’AgroParisTech avec pour vocation de sensibiliser les différents acteurs du secteur alimentaire aux enjeux nutritionnels de santé. A cours de ces quatre premières années d’existence, la chaire ANCA a porté des projets de recherche et de formation dans le domaine de la nutrition et du comportement alimentaire.

 

Avec nos partenaires :

 

Site de la chaire Anca

 

 

Chaire SDSC :

Sustainable Demand-Supply Chain (2013-2018)

La chaire SDSC, clôturée en 2018, avait pour mission de réfléchir à de nouveaux modes de construction et de pilotage des filières agroalimentaires, du producteur agricole au consommateur final en vue d’en accroître la durabilité. Les projets lancés concernent : l’analyse bigdata de données, l’expérimentation d’une blockchain et la mise en œuvre opérationnelle de la démarche.

 

Les préoccupations environnementales, sociales et économiques supposent de nouvelles stratégies et postures, de nouvelles organisations de flux physiques, informationnels et financiers, et donc de nouvelles relations entre ces acteurs. C’est le traitement conjoint de la demand chain et de la supply chain qui permettra la création de valeurs durables. Le management d’une supply chain peut être redéfini en incorporant le management de la demande, surtout si l’on veut mettre le développement durable au cœur de la stratégie entreprises-clients.

 

Avec nos partenaires :

 

Site de la chaire SDSC

 

Les chaires en cours de finalisation

  • Chaire Comptabilité écologique
  • Chaire InterActions – Territoires et transition
  • Chaire H@rvest – Le numérique au service du monde agricole